S'isoler par le dessus

Limiter son espace extérieur de façon durable

Délimiter son jardin de façon naturelle


Haies et autre végétaux de séparation

En plus d’une clôture grillagée, une haie végétale est bien souvent utile pour se sentir vraiment chez soi, isolé des regards indiscrets.

Pour délimiter son jardin de façon naturelle, il faut choisir des végétaux adaptés au terrain et au climat local. Mieux vaut également éviter les essences qui prennent beaucoup de place une fois leur croissance achevée. C’est pourquoi opter pour les arbres comme clôtures naturelles n’est pas toujours une bonne idée. De plus, ils nécessiteraient un entretien très exigeant (sauf les conifères) et fourniraient une ombre excessive avec leur feuillage abondant.

Quels types de végétaux de séparation ?

Il est préférable de planter des arbustes comme séparation car certaines essences conviennent très bien pour remplir cette mission. Le thuya ou cèdre du Canada pousse très vite. Ce petit conifère est donc idéal pour avoir assez vite une haie touffue en bordure de son jardin. Il faut toutefois veiller à ce que ces sapinettes ne soient pas attaquées par des champignons et des insectes nuisibles. Le cyprès de Leyland a lui aussi des qualités pour former une haie protectrice. Il a parfois le défaut d’être un écran trop occultant qui nuit à l’ensoleillement du jardin.

Les avantages des végétaux de séparation

De telles plantations contribuent à préserver l’environnement en faisant baisser le taux de CO2 ambiant. En plus, les végétaux de séparation permettent de protéger la biodiversité. Des insectes inoffensifs voire des oiseaux peuvent y trouver refuge. Parmi les atouts de ce style de haies, la possibilité de choisir des végétaux originaux est appréciable. On peut donc s’isoler grâce à la haie graminée constituée de plantes comme les eulalies car ces plantes :